Y aura-t-il une jurisprudence contre l’humanisme ?