Vieux d’1,6 milliard d’années, ces fossiles d’algues remettent en question l’apparition de la vie