Quand la France continue les massacres, les Tchèques votent la fin de l’élevage d’animaux à fourrure