Malgré leurs cotisations, les travailleurs sans-papiers n’ont droit à aucune prestation sociale