Les ordinateurs n’en finissent plus de nous étonner, ils inventent désormais leurs propres tours de magie