Et si la sonde Voyager ne traversait pas l’espace, mais le temps ?