Des scientifiques conçoivent des pénis “prêts à l’emploi” pour être greffés aux personnes mal formées ou mutilées