Ces études sont accablantes : il n’y a jamais eu autant de CO2 dans l’atmosphère que depuis l’ère des dinosaures